Un tournant pour les droits des personnes handicapées en Europe

3 décembre 2020

À l'occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, l'intergroupe "Handicap" du Parlement européen souhaite rendre un hommage mérité aux millions de personnes handicapées en Europe qui ont subi les conséquences les plus dévastatrices de la pandémie COVID-19.

Nos cœurs sont avec les familles et les amis des personnes handicapées décédées, de celles qui vivent dans des institutions résidentielles, de celles qui n'ont pas reçu les soins de santé nécessaires, de celles qui ont été privées de leur réseau de soutien, de celles qui n'avaient pas d'autre choix que de continuer à travailler ou à étudier, de celles qui ont souffert de la violence et de la pauvreté, et de celles qui, aujourd'hui encore, sont laissées dans l'isolement.

Pendant des siècles, les personnes handicapées ont été victimes de ségrégation, d'humiliation et de discrimination, et ce n'est que ces dernières années que leurs droits ont commencé à être reconnus. Toutefois, la pandémie nous a brutalement rappelé à quel point nous sommes loin de réaliser les principes de la Convention des Nations unies sur les droits des personnes handicapées. Au milieu de cette année très dramatique, l'Union européenne a la possibilité de changer cette situation. Le prochain budget de l'UE est en cours de négociation, et la Commission européenne prépare actuellement une nouvelle stratégie sur les droits des personnes handicapées pour la prochaine décennie. Ainsi, à ce tournant pour notre Union, l'intergroupe sur le handicap veut appeler ses collègues du Parlement européen, des États membres, du Conseil et la Commission européenne à prendre fermement position pour les droits de 100 millions de personnes handicapées.

Les financements de l'UE mis à disposition pour la reprise après la pandémie du COVID-19 doit être fortement axé sur la sortie des personnes handicapées de la pauvreté et de l'exclusion sociale. Les fonds européens doivent donc être investis pour garantir la non-discrimination et l'égalité des chances, un marché du travail ouvert à tous, une éducation inclusive, l'accessibilité, la liberté de mouvement et la transition entre les soins en institution dans des environnements fermés et une vie indépendante au sein de la communauté. Les politiques de santé et leur financement n'ont jamais été aussi essentiels, et tous les pays de l'UE doivent veiller à ce que les personnes handicapées aient un égal accès aux informations de santé publique et aux traitements. Les personnes handicapées, ainsi que leurs réseaux de soutien, doivent être considérées comme un groupe prioritaire dans les stratégies de vaccination.

La prochaine stratégie sur les droits des personnes handicapées doit nous guider dans la protection et la garantie des droits des personnes handicapées dans tous les aspects de la vie. L'UE a besoin d'un ensemble d'initiatives fortes et ambitieuses, assorties d'objectifs et de calendriers clairs. Pour que cela devienne une réalité, il faut mettre en place des mécanismes de gouvernance et de suivi efficaces, dotés de ressources humaines et financières nécessaires. À cet égard, la coordination entre les différentes institutions de l'UE par l'intermédiaire des points focaux CDPH est de la plus haute importance.

L'intergroupe "Personnes handicapées" du Parlement européen rappelle la résolution du Parlement sur la stratégie post-2020 pour les personnes handicapées, et restera actif et vigilant pour s'assurer que le travail de cette chambre reflète les intérêts et les besoins des personnes handicapées. Nous continuerons à le faire en collaboration avec les organisations de personnes handicapées de toute l'Europe, et nous veillerons à ce que plus personne au sein des institutions européennes ne néglige les personnes handicapées.

Contact: